Comment éviter le pâturin annuel après une sécheresse

Les situations extrêmes sont de plus en plus courantes en été. Cela assèche le sol et détériore les conditions de croissance de l’herbe. Les conséquences sont encore amplifiées si l’automne est sec et froid. Le pâturin annuel qui pousse généralement entretemps et couvre les zones dénudées, est tué par la sécheresse. Le Poa annua (pâturin annuel) est une plante frêle gênante, une mauvaise herbe qui germe et pousse même lorsque les températures sont basses. La sécheresse engendre du stress chez la plante, qui se met à produire et disséminer une grande quantité de graines. On arrive rapidement à plusieurs centaines de graines par plante. Si on intervient pas, et que les graines développent des plantes, cela fragilise la pelouse et à la longue, il n’en restera plus rien.

Cycle de vie du pâturin annuel en cas de sécheresse

L’automne, dernière chance d’obtenir une pelouse sans mauvaises herbes !

Sous l’effet de la sécheresse, le Poa annua dépérit rapidement. En regarnissant les zones dénudées avec les bonnes semences, vous ne laissez aucune chance au pâturin annuel de germer et de s’étendre. Concurrencer le pâturin annuel est crucial pour lutter contre sa germination. En utilisant un mélange de semences qui germe plus tôt, vous évitez la prolifération de Poa annua. Le pâturin annuel germe dès 8 °C. Le ray-grass anglais à 10 °C. En semant SOS, un mélange de regarnissage qui germe dès 4 °C, vous gardez une longueur d’avance sur le pâturin annuel. Un gazon bien dense ne laisse aucune chance au pâturin annuel.

SOS - Super Over Seeding

Une autre solution est SOS. SOS est particulièrement sans concurrence en hiver, il germe en effet déjà à 4°C. C’est encore mieux que le pâturin annuel qui a besoin d’au moins 8°C. SOS est donc un sérieux challenger pour le pâturin annuel.

Lorsque c’est possible, réalisez des sursemis avec SOS de manière régulière durant tout l’hiver. Des semences seront ainsi continuellement en germination sur le sol.

Erwin Beltman
Fieldmanager du stade de Feyenoord

Danger ! Pâturin annuel

Le Poa annua est rapidement stressé. Quand il ne pleut pas beaucoup, la plante va fabriquer des graines comme une folle pour assurer sa descendance. On voit alors apparaître des panaches contenant des centaines de graines. Qui s’égrènent quand la plante meurt. Cela laisse des zones dénudées inesthétiques saturées de graines de Poa annua.

 

Danger ! Production massive de graines avant la mort


Le Poa annua entre rapidement en situation de stress sous l’effet de la sécheresse, du piétinement ou d'un excès d’eau. La plante va alors former en peu de temps une grande quantité de graines qui vont se disséminer dans le simple but de faire perdurer l’espèce.


 

Danger ! Décoloration de la pelouse


Le Poa annua est d’un vert très clair. Les zones affaiblies de Poa annua se repèrent d’autant plus facilement et sont particulièrement inesthétiques.


 

Danger ! Zéro tolérance au piétinement


À cause de ses racines courtes peu profondes, le Poa annua n’a aucune tolérance au piétinement. Les crampons d’une chaussure du football, les pneus d’une machine ou le choc d’un club de golf suffisent à arracher la plante de la terre, laissant ainsi une zone dénudée.

 

Danger ! Peu durable


La plante a besoin d’une grande quantité d’eau et d’engrais. Impossible de gérer durablement l’herbe avec le pâturin annuel.

 

Le pâturin annuel est le cauchemar de tout greenkeeper et fieldmanager.

Cliquez ici pour plus d’information sur le pâturin annuel.

Plus de 100 ans

 

Le Royal Barenbrug Group est une entreprise familiale dont les activités principales sont l’amélioration de plantes, la production de semences de graminées et la commercialisation internationale de semences de gazon, de graminées fourragères et de légumineuses.

Où Acheter
Cliquez ici
Contact
Cliquez ici
retournez