Mélanges prairies - Questions & Réponses

 

Qu'est-ce que la Ploïdie? [Top]

Elle caractérise le patrimoine génétique de l'espèce.

Diploïde = 2 n chromosomes

Tétraploïde = 4 n chromosomes 

N étant le nombre de chromosomes caractérisant la variété

 

 

Diploïde

Tétraploïde

Application

Grosseur de graine

-

+

+ 5 kg/ha pour le tétra

Taux de M.S.

+ (2/points)

-

Mélanger les diploïdes et les tétraploïdes pour un résultat optimal

Résistance aux maladies

-

+

Résistance au piétinement

+

-

Couverture du sol

+

-

Appétence

-

+


Qu'est-ce que la tardivité d'épiaison? [Top]

Elle est définie par la date du stade d'épiaison. Une variété est dite "épiée" lorsque 50 % des épis sont visibles. Il s'agit d'un stade clé au-delà duquel le pâturage est plus difficile et la valeur alimentaire en constante diminution. Ainsi, pour chaque espèce, on classe selon la gamme de tardivité suivante :

  • précoce
  • intermédiaire
  • tardif

Le départ ou démarrage en végétation? [Top]

C'est la date à laquelle la variété à la capacité de repartir en végétation à la sortie de l'hiver. Pour les graminées, ce critère conditionne la date de mise à l'herbe. Le repère du départ en végétation est le moment où l'herbe atteint une hauteur de 25 à 30 cm.


Qu'entend-on par souplesse d'exploitation? [Top]

C'est l'intervalle entre le départ en végétation et le début de l'épiaison. Soit en pratique, le laps de temps dont disposera l'éleveur entre la date de mise à l'herbe et l'épiaison. Plus cette phase est longue, plus la variété sera souple d'exploitation ; elle détermine la facilité d'utilisation d'une variété ainsi que la constance de la valeur alimentaire. 

Facteurs de variation de la souplesse d'exploitation:
la date d'épiaison 
la vitesse de montaison 
la température 
le secteur géographique 
le rythme d'apport de la fertilisation azotée 
la date de la dernière exploitation à l'automne


Qu'entend-on par alternativité? [Top]

Elle correspond à la faculté d'une variété à épier dès l'année du semis. En cas de semis de printemps, il y aura chez une variété dite "alternative" une montée à graines. Une variété dite "non alternative" semée au printemps produira une herbe "feuillue" c'est-à-dire sans épis l'année du semis. 


Qu'est-ce que la montaison? [Top]

Il s'agit de la période d'allongement de la tige jusqu'à l'épiaison.


Qu'est-ce que la remontaison? [Top]

Elle concerne l'aptitude d'une plante à redonner des épis après une exploitation (fauche ou pâture) effectuée à l'épiaison.
Exemple : en ray grass anglais, plus une variété est précoce, plus elle est apte à redonner un épis après exploitation. A l'inverse, les variétés dites tardives ou très tardives ont une remontaison faible à nulle.


Qu'entend-on par pérennité? [Top]

Il s'agit de la durée de vie de l'espèce.


Jusqu’à quelle date semer en arrière-saison? [Top]

La période de semis en arrière-saison est fonction du type de graminées présentes dans le mélange. Le ray-grass italien (dans Tornado 2 par exemple) peut être semé très tard, soit jusqu’à la mi-novembre. Le trèfle doit quant à lui être bien développé avant la période hivernale. Cela demande du temps. C’est la raison pour laquelle il doit être semé pour la mi-septembre. Le stade de résistance à l’hiver des graminées détermine finalement la période de semis.


Quelle est la hauteur de coupe idéale ? [Top]

Après la fauche, l’herbe doit pouvoir repousser rapidement. Si elle est coupée très court, le couvert qui subsiste a souvent une couleur jaunâtre. Cela signifie que la reprise de croissance sera plus difficile. Une des conséquences peut être de donner plus de chances aux adventices de se développer. Faucher trop haut, peut aussi ralentir la reprise de croissance. Lors de la fauche, il est donc important d’être attentif à la hauteur de coupe (5 à 6 cm).


Quelle quantité d’un mélange donné dois-je semer ? [Top]

La densité de semis est fonction du mélange et des circonstances. Si la parcelle est dans des conditions idéales, vous pouvez opter pour la recommandation minimale. Si vous voulez semer plus tard dans la saison, et si les conditions de semis sont plus difficiles, il est préférable de vous en tenir à la recommandation maximale. L’information communiquée sur les produits vous renseignera les quantités recommandées pour le mélange concerné.


Quand puis-je semer en début de saison? [Top]

En principe, il est possible de semer en début de saison dès que possible.

Cela signifie qu’il doit être possible de circuler sur la parcelle. Si elle ne doit pas être trop humide, la parcelle ne doit certainement pas être trop sèche non plus, car la graine a besoin d’humidité pour germer. De plus, elle doit être saine au niveau adventices. Semer tôt dans la saison est donc une priorité importante. Plus vous attendez, plus tard aura lieu la première coupe.


Pourquoi semer de la fléole? [Top]

La fléole a une série de propriétés positives. Elle résiste très bien à l’hiver lorsqu’elle est semée assez tôt. De plus, elle a un développement très rapide, avec comme conséquence d’atteindre un bon rendement très tôt dans la saison. Enfin, la fléole n’est pas sensible à la rouille. C’est la raison pour laquelle une parcelle avec de la fléole conserve son appétence en arrière-saison. La fléole est d’ailleurs bien appétée tout au long de l’année.


Quels sont les avantages du trèfle dans un mélange pour prairie ? [Top]

Le trèfle est une légumineuse. Cela signifie que l’azote de l’air est fixé au niveau des nodosités radiculaires. Cet azote est alors libéré et valorisé par la prairie. Introduire du trèfle dans un mélange vous permet de réduire les apports azotés. Ceci est particulièrement intéressant pour le respect des normes agri-environnementales. Malgré des apports azotés moindres, vous avez la garantie d’un très bon rendement. De plus, le trèfle libère de l’azote en continu, de sorte que la prairie conserve continuellement un bon potentiel de croissance. C’est la raison pour laquelle la rouille n’apparaît pas et l’herbe garde toute son appétence. Le trèfle a également l’avantage d’augmenter le niveau d’ingestion des vaches. Des essais ont montré que la production laitière augmente d’un kilo de lait lorsque les rations contiennent un mélange graminées/trèfle plutôt que des graminées pures. Bef, le trèfle vous permet de respecter plus facilement les normes agri-environnementales et vous procure des prairies appétentes tout au long de l’année.


Quelle importance accorder à la pérennité? [Top]

La liste des variétés recommandées reprend uniquement les variétés dont la pérennité est notée entre 7.5 et 8.5. Sur papier, ces deux chiffres semblent très proches. Dans les champs cela représente une réelle différence, qui s’observe surtout en début de saison.

Une faible pérennité se traduit par un gazon plus ouvert et une plus forte pression des adventices.

A l’avenir, les apports azotés vont diminuer. Si la prairie reçoit moins d’azote, sa croissance doit davantage reposer sur ses propres forces. Sa croissance est donc ralentie, ce qui est plus favorable à l’implantation des adventices. Les adventices seront plus difficiles à combattre à l’avenir, car de plus en plus d’herbicides sont retirés du marché. Les parcelles avec une bonne pérennité mettent davantage les adventices sous pression.

De plus un bonne pérennite est associée à un sol vigoureux.


Quelle est la différence entre sursemis et resemis? [Top]

Le sursemis est surtout réalisé en début de saison, sur des parcelles dont on met en doute le rendement. On peut le réaliser de plusieurs manières. L’avantage est évidemment d’ajouter de nouvelles graminées sur la parcelle. Le rendement d’une nouvelle graminée est toujours plus élevé que celui d’une ancienne. De plus, le rendement en KVEM est plus important. Autre avantage, le sursemis est nettement plus économique que le resemis. La destruction chimique du gazon, le fraisage, le labour et le travail du sol sont évités. Comme il faut s’attendre à une concurrence plus importante du gazon existant, lors du sursemis, il est fortement recommandé d’utiliser des mélanges graminées comprenant uniquement du ray-grass anglais. Les autres espèces comme la fléole par exemple sont trop peu concurrentiels des graminées installées. Milkway Plus est parfaitement adapté au sursemis.


Dois-je chauler lorsque je veux semer du trèfle? [Top]

Le trèfle réagit très fortement à l’acidité du sol. Lorsque le sol est trop acide, son développement n’est pas optimal et il risque d’être mis en difficulté. Nous vous conseillons de réaliser une analyse de sol avant de labourer la parcelle. Vous pourrez ainsi connaître de manière précise la quantité de chaux à apporter pour obtenir le pH idéal. Sur sol sablonneux, le pH doit varier de 5.2 à 5.5; sur un sol argileux de 6 à 6.5.